La formule Excel que Microsoft ne veut PAS que tu utilises

Dans le monde des outils de bureautique, Excel demeure une référence incontournable, se réinventant sans cesse tout en préservant les fonctionnalités d’antan.

L’une d’elles, la fonction DATEDIF, symbolise parfaitement ce pont entre le passé et le présent d’Excel.

Bien qu’elle soit peu documentée de nos jours, sa pertinence reste inchangée pour réaliser des calculs de différences entre des dates. En maîtrisant son usage, vous ouvrez la porte à une meilleure compréhension de l’historique des formules Excel et à l’utilité de leur conservation pour maintenir la compatibilité avec les fichiers anciens.

Tandis que l’on pourrait se sentir délaissé par l’absence de guide intégré au sein d’Excel concernant cette formule, son bon usage est essentiel pour éviter les erreurs courantes.

Je vous montre donc comment l’employer correctement, utilisant des arguments spécifiques pour calculer les écarts en années, mois ou jours.

De surcroît, je présente une alternative moderne, la fonction FRACTION.ANNEE, pour des calculs précis et souple, suggérée par Excel même, offrant la possibilité de travaux plus fins avec ou sans arrondis, selon votre besoin.

Et pour ceux qui préfèrent la simplicité, les calculs de jours sans formules sont également envisageables. Si vous souhaitez approfondir la question des dates sur Excel, vos retours sont les bienvenus pour la réalisation d’un contenu plus détaillé et accessible.

Les fonctions clés

  • La fonction DATEDIF, historique mais peu documentée au sein d’Excel, demeure fonctionnelle et pertinente pour calculer la différence entre des dates.
  • Cette fonction est conservée principalement pour assurer la rétrocompatibilité avec les anciens fichiers Excel, malgré le retrait de sa documentation officielle pour éviter les erreurs d’utilisation.
  • La fonction FRACTION.ANNEE constitue une alternative moderne à DATEDIF, et Excel offre des méthodes simplifiées pour des calculs de différences de jours sans recourir à des formules complexes.

Calcul de Différences de Dates avec Excel

Lorsque vous utilisez Excel, vous avez peut-être besoin de calculer l’écart entre deux dates en termes d’années, de mois ou de jours. Pour cela, une formule moins connue mais toujours opérationnelle est disponible : celle permettant de calculer la différence entre dates, bien qu’elle soit dépourvue d’assistance ou de documentation intégrées dans le logiciel. Suivez ces instructions pour l’utiliser correctement :

  • Pour obtenir le nombre d’années, entrez dans une cellule : =DATEDIF(date_début; date_fin; "y")
  • Pour le nombre de mois : =DATEDIF(date_début; date_fin; "m")
  • Et pour les jours : =DATEDIF(date_début; date_fin; "d")

Exemples de calculs :

Type de Différence Formule Utilisée Résultat Obtenu
Années =DATEDIF(A1; B1; « y ») 33
Mois =DATEDIF(A2; B2; « m ») 399
Jours =DATEDIF(A3; B3; « d ») 12164

Notez que l’utilisation d’autres arguments peut entraîner des calculs imprécis. Par exemple, l’argument « MD » pourrait retourner un nombre négatif de jours.

Préservation des Fonctions pour la Compatibilité des Anciens Documents

À l’origine, la fonction DATEDIF n’a pas été développée par Microsoft mais par un des premiers logiciels tableurs, Lotus 1-2-3, qui a joué un rôle fondamental dans la popularisation de tels outils.

Bien que Lotus 1-2-3 ait été remplacé par Excel, la capacité de Microsoft à maintenir la compatibilité avec de vieux documents a été une force majeure du logiciel.

Ainsi, même un fichier Excel datant des années 80 sur une disquette pourrait être ouvert et pleinement fonctionnel dans les versions actuelles d’Excel.

Cependant, cela a un coût : des fonctions anciennes comme DATEDIF restent disponibles uniquement parce qu’elles assurent la rétrocompatibilité.

L’absence de documentation dans Excel sur DATEDIF résulte de son potentiel à générer des erreurs, notamment avec l’argument ‘MD’ qui peut retourner des différences négatives de jours, un résultat contre-intuitif.

La formule DATEDIF nécessite l’insertion de la date de début, puis de la date de fin, suivi de l’argument ‘Y’ entre guillemets, pour calculer le nombre d’années séparant deux dates.

Des arguments similaires, ‘M’ pour le nombre de mois et ‘D’ pour le nombre de jours, permettent de récupérer des résultats différents.

Utilisation de la fonction DATEDIF:

  • Années entre deux dates (y): =DATEDIF(date_de_début; date_de_fin; "y")
  • Mois entre deux dates (m): =DATEDIF(date_de_début; date_de_fin; "m")
  • Jours entre deux dates (d): =DATEDIF(date_de_début; date_de_fin; "d")

En alternative, Excel propose la fonction FRACTION.ANNEE pour calculer la fraction d’une année entre deux dates, qui, elle, suggère les arguments à entrer.

Pour un calcul d’arrondi du nombre d’années, la formule ARRONDI peut être ajoutée devant FRACTION.ANNEE.

Il est possible d’éliminer les décimales en définissant zéro comme nombre de chiffres après la virgule lors de l’arrondi.

Ces manipulations, bien que non soulignées par une assistance directe d’Excel, peuvent être maîtrisées et exploitées pour leur potentiel. La maîtrise de ces formules est un atout considérable dans l’utilisation avancée d’Excel.

La fonction FRACTION.ANNEE offre une approche plus intuitive, avec des résultats plus précis grâce à l’inclusion de décimales. Excel vous accompagne dans la saisie de cette fonction en suggérant les arguments appropriés.

Utilisation de la fonction FRACTION.ANNEE :

  • Calculez le nombre d’années avec des décimales: =FRACTION.ANNEE(date_de_début; date_de_fin)
  • Pour obtenir un résultat arrondi sans décimale: entourez la formule avec =ARRONDI(FRACTION.ANNEE(date_de_début; date_de_fin); 0)

Pour le compte des mois et des jours, multipliez simplement le résultat de FRACTION.ANNEE par 12 ou utilisez directement la soustraction des dates pour obtenir le total de jours.

L’Option avec FRACTION.ANNEE

La fonction DATEDIF reste active dans Excel, malgré l’absence de documentation et de suggestions d’arguments par le logiciel. Elle a été héritée de Lotus 1-2-3 pour la rétrocompatibilité des fichiers. Si vous insérez correctement la date de début, la date de fin et l’argument « y », Excel calculera correctement le nombre d’années entre deux dates. Utilisez cet outil avec prudence, faute d’assistance intégrée dans Excel.

Cependant, il existe une alternative plus moderne avec des indications sur l’utilisation : la fonction FRACTION.ANNEE.

Voici comment l’utiliser :

  • Pour les années :
    1. Tapez « =FRACTION.ANNEE( » puis insérez la date de début et la date de fin séparées par un point-virgule.
    2. Fermez la parenthèse pour obtenir un résultat en années avec décimales.
  • Pour arrondir ce résultat à l’année la plus proche :
    • Encadrez la fonction FRACTION.ANNEE avec « =ARRONDI(« , ajoutez « ;0) » à la fin de votre formule.
  • Pour les mois:
    • Multipliez le résultat de FRACTION.ANNEE par 12.
  • Pour les jours :
    • Calculez simplement la différence entre les deux dates avec le signe moins (-).

Cette méthode vous permet d’obtenir des résultats précis en années, mois et jours sans utiliser DATEDIF, ce qui peut s’avérer plus pratique compte tenu des mises à jour d’Excel.

Guide à télécharger DATEDIF et FRACTION.ANNEE

Si vous voulez retrouver un guide téléchargable des fonctions DATE.DIF et FRACTION.ANNEE

Cliquez sur ce lien pour le recevoir directement par e-mail.

icone etoile lead magnet

Les raccourcis indispensables d'Excel

Tu veux augmenter ta vitesse de travail et faire exploser ta productivité ?
Utiliser Excel sans toucher à ta souris toutes les 10 secondes ?
Découvre les meilleurs raccourcis à connaître sur Excel.

Cet article t'a plu ? Partage-le !
Email
LinkedIn
Facebook
A propos de l'auteur

Je suis Thomas Coget, expert Excel.
Depuis 2021, j’aide les entreprises et les salariés à développer leur expertise sur Excel grâce à une méthode efficace, ludique et accessible. 

Tu aimeras peut-être aussi :
Icone graphique Exceleur
Icone graphique Exceleur

Newsletter

Recevoir La #REFérence toutes les 2 semaines